Faisons un petit détour du côté de drôles de croyances



Aujourd'hui m'est venue l'envie irrépressible de vous parler de mes expériences chez les mormons. D'une pour tenter de faire sortir de vieux souvenirs qui deviennent un peu envahissants ces derniers temps, et de deux parce qu'avoir des informations d'une personne qui a été "inside" c'est toujours plus intéressant qu'un article lambda sur wikipedia. Donc que les choses soient bien claires : il s'agit là d'expériences chez les mormons en France (sachant que d'un pays à l'autre beaucoup de choses changent, souvent même d'un département à l'autre), ce n'est pas un article pour dire s'ils sont méchants ou gentils ils ont leur propres croyances point à la ligne.
Si vous avez des questions j'y répondrais avec plaisir, avec les connaissances qui me restent. Attention, beaucoup de personnes qui en sont sorties ont écrit par la suite sur le net mais ont en général amplifié les choses, par rancœur, par vengeance, parce qu'elles n'avaient pris aucun recul psychologique nécessaire. Mais aussi parce qu'elles ont vécu des choses totalement différentes des miennes, cela ne veut pas pour autant dire que c'est faux, mais prudence tout de même.



Les mormons, késako ?
Avant toute chose il faut savoir que cette religion est née aux USA elle est donc teintée d'un folklorisme très loin du christianisme européen. L'article de wikipedia résume assez bien les principaux axes. Personnellement je n'ai jamais vraiment compris l'histoire de la révélation pas plus que je n'y ai cru. Mais Le livre de Mormon est intéressant à lire si on le prend comme conte et non comme histoire réelle. Pour ce qui est de la Bible, ils n'acceptent pas toutes les versions, je ne me rappelle plus en revanche lesquelles. L'histoire des Mormons est très riche, honnêtement je ne pourrais pas la raconter mais toute une mythologie s'est formée avec codes et lois.



Est-ce une secte ?
En ce qui me concerne je considère que ce n'en est pas une dans le sens où on peut en sortir très facilement, et que l'on a pas de problèmes par la suite (moi en tout cas je n'en ai eu aucun, j'ai même gardé de bons contacts avec certains des membres). Le prosélytisme est ce qui pose problème généralement chez les gens et c'est vrai que c'était quelque chose pour laquelle je n'étais pas d'accord. Certaines règles peuvent être vues comme arriérées et trop moralisatrices pour les jeunes (je pense par exemple à l'interdiction implicite pour les filles de porter des vêtements qui dénudent trop les épaules, les jambes, le dos etc, quand j'y étais c'était mal vu de porter un bikini sur une plage) mais à côté de ça je n'en ai vu aucun qui fumait ni ne buvait plus que de raison, n'avait touché à la drogue ou avait eu une relation sexuelle non-protégée.
On ne m'a non plus jamais interdit de revoir mes parents ou le reste de ma famille sous prétexte qu'ils n'étaient pas mormons. Mes fréquentations n'étaient pas surveillées par un supérieur.



Bon alors concrètement comment on y rentre ?
Soit parce que vous avez choisi d'y aller, soit parce qu'ils ont sonné chez vous. Les gens qui font du prosélytisme sont toujours, à de rares exceptions près (à moins que cela ait changé depuis que j'en suis partie) toujours des jeunes, deux hommes, plus rarement des femmes. Les garçons sont appelés des "Elders" donc sur leur petit badge noir vous aurez "Elder Williams" par exemple, les filles sont des "Sisters".

Deux cas de figure : si vous leur ouvrez la porte vous aurez droit au blabla-révélateur-de-vérité etc, le truc basique, toujours très poli, très courtois, très propre. Vous pouvez ensuite choisir d'être enseigné à la maison ou à l'Église, mais à l'église vous y mettrez les pieds de toute manière un jour ou l'autre.
Si vous y allez directement en disant "je veux devenir mormon, j'adore votre livre, je kiffe le père Smith" ils vont vous dire "okay, parlons pendant quelques temps et on verra ensuite". Il faut savoir qu'ils sont très prudents, ils "n'acceptent" pas n'importe qui, votre foi doit être sûre, de même que votre santé mentale.

Mais vous êtes toujours accueillis les bras ouverts, très chaleureusement, sans préjugés, c'est une des rares qualité que j'ai trouvé très appréciable. Les églises sont très agréables, très lumineuses, aucune présence de symboles, ils ont en horreur les croix et les petits jésus crucifiés, ce dont je leur étais reconnaissante quand j'y étais.


Mes aïeux, ils baptisent les morts !
Oui, c'est vrai. Il y a un pilier central de leur croyance qui est : il faut "sceller" tout le monde pour que personne ne soit à la dérive de l'autre côté et que l'on soit tous en famille pour l'éternité youpi ! Ce point est celui qui m'a toujours fait le plus halluciné, surtout quand je l'ai vu de mes propres yeux dans un temple.
"La famille éternelle : Atteindre l'exaltation, soit la continuité des vies, nécessite d'avoir préalablement reçu le sacrement du mariage éternel dans le temple. C'est ainsi que les couples saints des derniers jours sont mariés ou « scellés » pour l'éternité et que les enfants sont « scellés » à leurs parents." Ce passage tiré de Wiki est tout à fait exact. Comment cela se passe pour les morts ? Il faut savoir que les mormons sont des champions toute catégorie de la pratique de la généalogie, ils ont des annales longues de trois kilomètres vous n'imaginez même pas. C'est un devoir tacite dans chaque famille, il faut retrouver le plus possible d'ancêtres pour les sceller à la famille vivante. Je crois que les baptêmes des morts se font obligatoirement tous au temple : deux personnes, l'une qui immerge, l'autre qui sera immergée elle représente donc le mort. Celui qui immerge annonce le nom et l'affiliation du mort, on plonge l'autre et hop scellé activé. Les morts n'ont pas leur mot à dire et j'ai toujours trouvé ça horriblement irrespectueux.



Parlons du temple
J'en garde des souvenirs qui s'entremêlent, je suis à la fois heureuse d'avoir fait cette expérience hors du temps (c'est vraiment l'impression que l'on a une fois dedans), si particulière, et en même temps j'en garde une grande gêne. Pour vous poser le contexte : temple blanc immaculé, beaux jardins fleuris partout autour, on arrive on se croit vraiment dans un film, c'est totalement psychologique. Je suis allée dans un tempe en Espagne, impossible par contre de me rappeler où. On est accueilli par des personnes habillées tout en blanc, quand on passe la porte on entre clairement dans un autre monde. C'est si silencieux que ça en est bizarre, comme si on arrivait dans un sas où tout est maitrisé, les bactéries, les microbes etc c'est un espace insonorisé, superficiel. Mais en même temps on ressent une paix manifeste, un calme perturbant.
Une fois arrivé on doit se changer, nous étions là pour notre mariage spirituel qui nous scellerait, encore une fois, et nous assurerait de nous retrouver de l'autre côté ou si une guerre spirituelle décidait de se déclencher genre gros clash entre les forces du mal et du bien. Donc moi j'étais partie d'un côté pour choisir une robe blanche. Je ne sais plus si on est pieds nus tout du long. On passe dans diverses salles, je me rappelle d'un film qui avait été projeté où l'on apprend plus en profondeur les activités du temple, mais aussi de la gestuelle, des mots et des symboles codés (dommage que je n'ai pas pu prendre de note à ce moment là) que l'on doit reproduire une fois devant Jésus si certaines questions très spécifiques sont posées.

La suite se passe en huit-clos, dans des salles entièrement blanches, déparées les unes des autres par d'épais rideaux, on m'a fait asseoir et on m'a lavé les pieds (oui,oui) il a du se passer d'autres choses mais je ne m'en rappelle plus, puis à la fin on m'a donné mon nom pour l'au-delà. C'est le nom que je dois donner à Jésus une fois de l'autre côté pour être acceptée de lui entre autre. Seulement, il faut savoir que toutes les femmes qui étaient présentes en tant qu'invitées comme moi ont toutes reçu le même prénom. Coup dur pour moi qui commençait à ce moment là à entrevoir l'usine à petits soldats angéliques ... encore une fois la vraie intimité que je cherchais entre Dieu et moi n'était visiblement pas là ..

Le mariage en revanche m'a beaucoup touchée, même si je n'étais pas d'accord avec ce qu'il se passait et que je n'y croyais plus. C'est une salle très particulière, tous les murs (je ne me rappelle plus pour le plafond) sont couverts de miroir qui réfléchissent quasi à l'infini les deux personnes qui sont au centre (donc les mariés) ceci afin de symboliser les ancêtres qui se tiennent derrière eux. Au centre il y a comme un autel, les deux personnes se mettent l'une en face de l'autre. Un blabla est dit et le mariage "divin" est scellé. J'ai fondu en larmes en regardant dans les miroirs ...

C'est là que les sous-vêtements spéciaux sont achetés. Non content d'interdire certaines choses ils en rajoutent histoire de bien flinguer votre âme de fashion victime. Ces sous-vêtements sont des boucliers magiques, sensés vous aider à combattre tout un tas de choses dont les passions et pulsions amoureuses. Faut dire que vu leur tronche sur le moment effectivement ça donne pas tellement envie ... Il faut les porter idéalement à même la peau, c'est à dire le soutif par dessus, très pratique on en conviendra surtout pour celles qui ont une belle poitrine.



Mon baptême :
S'est fait avec des sentiments très mélangés de "oui je veux mais en fait non surtout pas", gentiment forcée par un missionnaire (un elder si vous préférez) qui voulait conclure histoire de ramener une ouaille de plus et de gonfler un peu ses statistiques. Le seul souvenir très clair que j'ai c'est mon plongeon dans l'eau et la sensation que j'ai eu sur mon visage lorsque j'en suis ressortie : l'impression que de la boue coulait dessus, l'eau était devenue incroyablement épaisse. En en parlant avec mon compagnon il m'avait dit alors que c'était parce que ça m'avait "lavée" ... j'ai compris plusieurs années après qu'en fait ce fut tout le contraire, une lourde enveloppe liquide m'avait recouverte, pour un temps, jusqu'au jour où je m'en suis libérée ..



Quelques infos en vrac ..
- Ils ne regardent pas la télé le dimanche, n'écoutent pas la radio, essaient de faire des activités en famille et vont bien sûr à l'église
- Pas de sexe avant le mariage, si l'on veut être tout à fait honnête et pragmatique plus de la moitié auront probablement désobéis, for god sake !
- Pas de nudité, les enfants tournent la tête en poussant des cris d'horreur en voyant une pub pour un gel douche (véridique). La nudité c'est le mal, forcément, pas de sexe avant le mariage on le rappelle. Où que se soit, dans un tableau, dans un film etc.
- Il y a une flopée de chansons qui malheureusement restent des années après dans la tête, je me souviens de certains refrains, j'avais toujours l'impression d'être dans un film américain lors de la messe.
- D'ailleurs à la messe se sont des petits morceaux de pain et un petit godet en plastique qu'on vous tend et le mari a le droit d'interdire à son épouse de communier si il trouve qu'elle a pas été très sage, histoire de bien lui foutre la honte devant tout le monde.
- Ils ne jurent pas, c'est pas beau. (mais le font volontiers en privé)
- On n'embrasse idéalement pas avec la langue (avant le mariage of course) et là on rigole bien fort !
- Prière matin/midi/soir, et quand on le sent dans la journée si besoin.
...



Voilà tout ce dont je me souviens. Sans doute plus de choses en réalité, bien enfouies dans ma tête, et elles sont très bien là où elles sont. Encore une fois n'hésitez pas si vous avez des questions, j'y répondrais dans la mesure du possible !


6 commentaires:

  1. Merci infiniment pour cet article. C'est tellement appréciable d'avoir un point de vue "de l'intérieur", de quelqu'un qui a vécu cette expérience en personne !
    Bon, ça me conforte dans l'idée que j'avais de cette foi, et en même temps j'ai pris beaucoup de plaisir à te lire parce que j'avoue que ces religions poussées à l'extrême m'ont toujours rendue curieuse, même si elles ne m'attirent pas du tout (c'est un peu paradoxal, je sais, mais je pense que tu vos ce que je veux dire).
    J'ai particulièrement apprécié lire tes ressentis, tes impressions, ça a tellement plus de valeurs qu'une banale description de coutumes ...
    Bref, merci encore à toi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec plaisir =) En fait c'est pas paradoxal, c'est même tout à fait logique ^^ Sans doute pour ça également que j'y suis entrée, la curiosité plus qu'une profession de foi comme on dit.

      Supprimer
  2. la médecine et les soins, ça se passe comment? une femme peut elle aller voir un medecin homme par exemple?

    merci pour cet éclairage!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai jamais entendu aucune restriction du côté de la médecine et des soins, ni pour les hommes ni pour les femmes. Ta question est intéressante, je pense notamment aux visites gynécologiques ... malheureusement je ne pourrais pas apporter plus de précisions ..

      Supprimer
  3. Wooooww.... mais je savais pas que c'était des gros misogynes ! Genre les femmes ne sont pas "missionnaires", les hommes sont "elder" (au-desus!) et les femmes simplement "sisters", et le coup du mari qui interdit à sa femme de communier... dans mais !!!!! XD

    Merci pour ce témoignage comme toujours, c'est très enrichissant. Le passage sur le baptême m'a fait frissonner, et pas en bien....

    RépondreSupprimer
  4. Beau témoignage, j'en sais un peu plus maintenant. Dommage effectivement que tes souvenirs s'estompent, car ton récit est fait avec beaucoup de clarté, de recul. Je comprends tout à fait cette attirance que l'on peut ressentir envers les extrêmes de ce type, et finalement, c'est une belle expérience que tu as vécu là...
    Pareil pour le baptême, l'histoire de la boue, çà fait froid dans le dos...

    RépondreSupprimer