Review : Von den Elben de Faun, ou ma première déception faunesque.



Oui donc, le titre donne le ton. Pour replacer Faun dans mon histoire personnelle, je les ai découverts il y a quelques années (5 environ) lorsque j'ai dépassé mon apriori sur l'allemand chanté. Buch der Balladen fut une véritable révélation, et mon album préféré à ce jour. Totem, Renaissance et Licht ne m'intéressent pas particulièrement non plus, une ou deux chansons par album, ce sont leur premier et j'ai toujours considéré qu'ils n'avaient pas vraiment encore leur marque. Pagan folk festival est très bien, et Eden est encore un monde à part mais que j'ai appris à apprécier. Là en revanche, j'ai eu beau écouter je ne reconnais pas Faun. Quand bien même Eden était déjà à mille lieux de Buch' on a eu droit à un univers incroyablement riche, des sonorités hallucinantes, des rythmes, des paroles, on sentait toute la recherche de l'univers qu'ils avaient voulu nous offrir et nous raconter. Les chansons étaient véritablement "consistantes".

Hier en regardant le clip de Diese kalte nacht visible sur leur page fb officielle, je me suis dit que ça se cassait un peu la gueule, ça manquait de présence, il manquait la magie Faun tout simplement et que si c'était comme ça tout du long ça n'allait pas le faire. Malheureusement ce matin j'ai vite compris que j'écoutais ma première déception de Faun. Très honnêtement j'ai eu l'impression d'écouter un cd d'un groupe pour mariage pagan. Certes les musiques sont entrainantes, c'est tout mignon, y'a des instruments anciens, la voix de Fiona est toujours bien placée mais c'est tout ! Pas un frisson, aucune image dans la tête, pas un moment où je me suis dit "putain c'est beau", rien, je n'ai rien ressenti. La seule exception est Thymian und Rosmarin qui est magnifique, bon sang c'est à ça qu'aurait du ressembler l'album, de beaux arrangements, une belle mélodie qui évoque des choses, une voix douce doublée dont on a l'impression qu'elle nous raconte vraiment une histoire.

Je n'ai pas compris l'utilité des reprises, je n'aimais déjà pas Omnos d'Eluveitie, là c'est le pompon. Von den elben en revanche est plus belle je trouve sur cet album-ci que sur Licht mais elle n'est pas foncièrement différente donc pas compris non plus le truc. Et que dire d'Andro ? ...
Diese kalte nacht a juste un rythme bon pour passer sur une radio et je n'ose même pas commenter le reste.

Grosse déception oui et surtout la peur qu'ils commencent à partir dans des choses faciles. J'espère que ce n'est juste qu'un petit écart hors du sentier, qui creuse quand même un gouffre artistique quand on pense à Eden, un petit passage à vide et qu'au prochain album ils nous reviendront avec un monde et un univers comme ils savent si bien nous les compter. En attendant je re écoute avec toujours autant de plaisir les anciens qui me tiennent à cœur. Au moins cette année je ne serais pas dégoutée de ne pas pouvoir les voir en concert ! On se console comme on peut ..


Nota : j'arrive pas à me prononcer sur la voix de Sonja qui a un joli timbre mais qui ne laisse strictement rien passer niveau émotions pour moi ... j'attends donc le prochain album pour me faire un avis plus poussé.

9 commentaires:

  1. Je te rejoins complètement... Par contre ce n'est pas Sonja Drakulich qui chante, à part sur Andro, c'est (encore) une nouvelle chanteuse : Katja Moslehner :)
    Moi c'est l'inverse, j'adore les CD du début avec Elisabeth Pawelke comme Licht, Zaubersprüche,Renaissance... les chanteuses suivantes comme Sandra Elflein ou Rairda ont moins laissé leur marque je trouve... Mais Buch der Balladen est mon préféré aussi, c'est sûr !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ha ben tu vois j'avais regardé sur le site en plus et j'ai quand même réussi à me planter XD

      Supprimer
  2. Bonjour toi ! Je t'ai nominé pour un Leibster Award ! :D
    http://messepaquerettes.wordpress.com/2013/02/09/leibster-award-oh-yeah/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui j'ai vu je le fais ce soir :D

      Supprimer
  3. Bonjour Lou. Je ne crois pas avoir déjà poster de commentaire à l'un de vos articles, mais je suis régulièrement votre blog, et vous accorde aussi un Liebster Award. Félicitation ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh merci beaucoup ! Il ne faut pas hésiter à poster des commentaires je mords pas ;) D'ailleurs celui-ci me permet de découvrir votre blog que je connaissais pas =)

      Supprimer
    2. J'ai également été assez déçue par ce dernier CD de Faun qui laisse beaucoup moins passer d'émotions, mais je te conseille si tu as l'occasion d'aller faire un tour sur l'autre projet d'Oliver: Folk Noir, dont le site vient tout juste d'être refait. Et la voix de Kaat Geevers, c'est quand même la classe! :) http://www.folk-noir.com/flashweb/index.html

      Supprimer
  4. Bonjour,

    Quand j'ai vu il y a deux jour sur spotify que Faun avait sorti un nouvel album je me suis empressé d'aller l'écouter, et là qu'elle mauvaise surprise, je me suis demandé d'où sortait cette boite à rythme. Elle bat la mesure au même tempo que tous les morceaux radiophoniques, je me suis demandé qu'est-ce qui avait put passer par là pour retirer à Faun son âme.

    La réponse est simple, universal music est passé par là.. Ils ont le dont pour tuer tout ce qui est beau. le ruiner et le vendre à beaucoup d'exemplaires.

    Nolwen leroy aurait elle relancé la mode du "celtique" chez les majors ?

    En tout cas je craint que ce ne soit un tournant pour Faun et que leurs prochains albums risquent d'être tous aussi mauvais...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour cette précision Mr Orc, je ne savais pas ! En effet ceci pourrait expliquer cela. Ça ne présage rien de bon. Espérons qu'ils arrivent tout de même à dépasser ça pour le prochain album.

      Supprimer