Même joueur, joue encore



Hier soir il m'est venu une idée qui aux premiers abords me semblait un peu saugrenue mais qui m'a tellement plu que j'étais en quelque sorte sur un petit nuage. Tout en regardant une excellente série (vraiment je vous la conseille, et obligatoirement en vostfr) j'ai eu une envie de changement. Le changement perso ça j'y suis depuis un mois environ, physique je veux dire, là il s'agit de mon environnement spirituel. Pour faire court j'ai tout simplement envie de tout reprendre à zéro. On efface tout et on recommence, en gros. Que cela touche à ma spiritualité intérieure, aux choses un peu plus matérielles (autel etc) je me suis dit "tiens, et si je reconstruisais tout ?". L'effet Imbolc, printemps, fleurs qui éclosent et zoiseaux qui recommencent à gazouiller le matin ? Probablement.
Il y a aussi un peu de cette promesse que je me suis faite, plus un défi et en quelque sorte un mot de pouvoir lancé à moi-même.
Tous les jours, toutes les semaines depuis des mois il ne se passe pas un moment sans que je ne me dise "faudrait que je reprenne le forum en main quand-même, faudrait que je reprenne mon classeur de notes quand-même, faudrait que, faudrait que ..." au bout d'un moment je me suis simplement dit "oooh FUCK OFF !" parce que j'en avais marre de me pousser au cul tout en sachant très bien que je n'avais aucune envie ni motivation sous le coude pour reprendre quoi que se soit. J'étais tout simplement entrain de laisser mourir à petit feu des choses qui devaient s'effacer, ça me faisait flipper un peu dans un sens parce que je retenais, et j'avoue, comme beaucoup de personnes, la perspective de ne plus rien avoir à foutre de la spiritualité me terrorise, j'ai peur de me réveiller un jour en me disant que tout ça c'est que des conneries, de ne plus rien avoir à en faire et de passer à une vie terne et morne, sans plus de découvertes ni de compréhensions. Bien sûr je sais que cela n'arrivera sans doute jamais mais ce "et si .." revient quelques fois me donner quelques frissons. Parfois la spiritualité nous prend tellement au dépourvu, faisant éclater notre si confortable petit monde, que l'on se retrouve tout nu comme des gosses, perdus avec nous-même, dans ce grand bazar, sans voir ne serait-ce qu'un tout petit bout de chemin en face de soi, ou sur les côtés. Donc oui forcément il est normal de flipper même si on entend la petite voix dire "attention, attention, période de troubles et de gouffres intersidéraux en vue mais ne vous inquiétez pas ça va revenir". Et on aimerait bien la croire mais plus on tombe dans le gouffre .... eh bien plus on tombe quoi. Le truc c'est qu'on ne se rappelle jamais qu'au fond du gouffre il y a toujours un petit trou qui nous permet de sortir.

Concrètement reprendre à zéro ça veut dire quoi ? Pour moi se sera tout ranger, plus d'autel. Prendre une feuille blanche et écrire quelques points de départ. Reprendre seulement si j'en ai envie quelques recherches. Ne pas forcer mais me mettre à l'ouvrage tout de même, je peux pas attendre la bouche ouverte que quelque chose se passe, on est pas à bisounours land. Être à l'écoute, surtout. C'est drôle, j'ai l'impression de me revoir, 10/15 ans en arrière quand j'étais fébrile de commencer un tout nouveau chapitre sur moi-même, je me revois découvrir pour la toute première fois le pendule, dans un champs en été, mon petit livre et toutes les interrogations qui fusent dans ma tête.

J'ai l'impression d'être arrivée à un cul de sac et là où quelques années plus tôt j'aurais bien forcé comme un taureau jusqu'à me dégouter de tout pendant des mois, j'accepte et je chéris ce changement à présent, profitant du courant pour changer de direction et anticipant avec joie les nouveaux rivages qui s'offriront.
Je pense que mon rôle de maman m'a aidé dans tout ça, parce que un bébé quoi que vous lui disiez et même s'il écoute, doit faire ses propres découvertes et ses propres expériences, donc à part lâcher prise il n'y a rien d'autre à faire. Et ce lâcher prise je l'ai grandement développé grâce à lui, certain y voit peut-être de la nonchalance, une sorte de fatalité, sans doute que mes proches ne comprennent pas que je dise ou me dise "oui eh bien c'est comme ça, attendons de voir ce qu'il se passera" mais moi ça me permet de ne pas finir control freak et de ne pas devenir une mère abusive qui veut tout obsessionnellement diriger et avoir le pouvoir sur tout. J'aime me voir comme une mère baba cool mais pleinement consciente des moments où il faut savoir faire comprendre les choses. Bref.

Je pars avec un grand vide dans la tête laissant la porte ouverte à toutes les possibilités et advienne que pourra.

5 commentaires:

  1. J'ai éclaté de rire en lisant ton article... pas parce que c'était drôle, mais parce que j'ai eu une pensée à la con ^^' Je crois que j'avais déjà discuté avec quelqu'un ou lu des choses en ligne au sujet du gouffre, qu'on s'enfonce, qu'on s'enfonce... mais qu'en fait au fond du fond y a toujours un trou pour sortir, comme une baignoire... ou des chiottes XD Et pendant que je te lisais, je te voyais être évacuée par là XD Rhhhooooooo ^^'

    Encore une fois c'est une expérience et une pratique toutes personnelles que tu livres. Je suis impressionnée de ta "résilience", de ton envie d'avancer, de tes méthodes de lâcher prise. C'est super intéressant. Quand j'ai traversé ma dark night of the soul (crise de foi) j'avais procédé ainsi je crois. Tout laisser tomber, tout enlever puisque j'y étais devenue indifférente. Et puis bien plus tard, tout doucement, retrouver des petites choses qui font du sens, et construire à petit petit pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mdrrr !! C'est ça oui, évacuer ce qui va plus, au fond c'est comme les chiottes ! XD
      Le lâcher prise est ton meilleur ami pour la vie ! C'est juste un allié absolument démentiel qui te permet de traverser des crises, même si elles ne sont pas douloureuses comme celle-ci pour moi, sans te pourrir le moral, la santé et tout le reste.

      Supprimer
  2. Rha mais c'est tellement une bonne idée !
    J'ai essayé le coup du taureau et je me suis pris les pieds dans le tapis @_@ Ta solution est moultement meilleure.

    Bonnes vadrouilles et redécouvertes \(^.^)/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh merci petit salsifis ! \O/

      Supprimer
  3. Ouf, j'ai finalement réussi à lire cet article jusqu'au bout, et je ne suis pas déçue, ni surprise... Il arrive, souvent plusieurs fois dans une vie, ce fameux syndrome de la page blanche, envie de tout "raser" et tout reprendre à zéro. Souvent, il faut du temps pour y faire face, car accepter d'abandonner ce qui nous a tenu longtemps est douloureux. çà l'est d'autant plus en spiritualité car cela touche à notre être intérieur. Mais c'est aussi tellement bon d'avoir cette page vierge, pleine de promesses et où tout est possible... Des détails en coulisse ??? <3

    RépondreSupprimer