Palets bretons revisités



Façon tea addict et "je tente de mettre du thé dans à peu près toutes les recettes de pâtisserie que je sais bien faire", normal j'ai envie de dire pour une kitchen witch qui part dans ses trip à longueur de temps.
J'espère que je ne froisserais aucun breton dans les parages, ne me jetez pas le moule à beurre à la tête.

Donc oui, des palets. Je suspecte une vague de nostalgie de mes vacances d'été d'adolescente, j'entendrais presque les mouettes, le ressac de la mer et cette inimitable odeur de sel, d'algues et d'eau qui vous fait sentir au bout du monde en quelques secondes, je l'hume presque aussi.
J'ai vite trouvé et testé une recette qui n'a pas à pâlir devant la version "traditionnelle".

Pour cette version j'ai utilisé un rooibos (qui n'est d'ailleurs pas un thé à proprement parler puisque c'est un arbuste et non pas un théier) légèrement vanillé agrémenté de fleurs de je-ne-sais-pas-quoi vu que je l'ai transféré dans un bocal (ça m'apprendra à pas mettre d'étiquette). Le résultat est parfait, pile comme je le voulais, pas trop fort juste assez pour garder une petite note caramélisée.







Palets bretons revisités :

- 2 jaunes d'oeuf
- 80 gr de sucre roux
- 80 gr de beurre (si vous prenez du demi-sel n'ajoutez donc pas les deux pincées de sel)
- 140 gr de farine
- la pointe de couteau de levure
- 2 pincées de sel
- votre thé



Il suffit simplement de mélanger le tout, de former une boule si vous voulez ensuite utiliser des emporte pièces, ou bien en forme de boudin que vous n'aurez plus qu'à trancher une fois le temps de repos terminé. Ce dernier est de 2h00, largement conseillé si vous utilisez du thé, il aura ainsi bien infusé. Hop, on les sort du four une fois qu'ils sont bien dorés et bien entendu on les laisse refroidir avant de se jeter dessus. 

Comme je le disais avec le rooibos on a vraiment un mélange de saveurs subtil, on sent la vanille et un léger goût caramélisé vient ensuite c'est vraiment très agréable. J'ai mis à peu près deux cuillères à café, je pense que lorsque je testerais la version thé vert je doublerais la dose, il est tellement plus léger !
Pour la levure il me semble avoir lu que normalement on en met pas. J'aimerais tester avec le bicarbonate qui me semble un peu mieux surtout si quelques petits grignoteurs s'en donnent à cœur joie lors d'offrandes en forêt.


3 commentaires:

  1. Mais dites moi, il va bientôt être temps d'ouvrir votre auberge, jeune Flidais, non ?
    Je ne suis pas sûr d'avoir compris (çà t'étonnes ?) : le thé, tu le mets direct dans la boule en feuille ? çà n'est pas le thé infusé ajouté au mélange ? je n'ai jamais utilisé le thé en cuisine, donc ma question n'est pas tout à fait idiote, vue d'ici :)
    En tous cas, çà donne envie de se retrouver sur une chaise à bascule un thé à la main, le long des côtes bretonnes....

    RépondreSupprimer
  2. Oulaaaa! Je vais m'empresser de la tester celle-la! Ca à l'air super bon! En plus j'ai fini mes examens donc ça me laisse pas mal de temps pour cuisiner des trucs nouveaux! :)

    RépondreSupprimer
  3. Ave : tu as raison je n'ai pas précisé ! Le thé je le mets directement avec tous les autres ingrédients, tu peux par exemple l'ajouter à ta farine. Ce n'est pas du thé infusé, c'est le produit brut, il "infuse" dans la pâte si tu veux.

    Astrée: n'oublies pas de me dire ce que tu en auras pensé !

    RépondreSupprimer