Au sujet de la divination





{ Juste parce que je trouve cette image terrible. Source }





La "divination" est une pratique pour laquelle je me suis mise assez tard. Elle ne me parlait pas du tout aux premiers abords ayant toujours considéré que l'on ne pouvait en aucun cas prédire l'avenir par le biais d'un quelconque outil. Après plusieurs années à avoir travaillé avec quelques uns, qu'en est-il aujourd'hui ?

Je n'ai pas changé d'avis en ce qui concerne la prédiction mais j'émets une toute petite réserve car je n'ai pas encore touché à tout. Les outils dits de divination, qui selon moi est une attribution erronée, entrent dans le cadre d'une aide psychique et en tant que guides mais en aucun cas comme révélateurs d'un futur proche ou lointain.

Si l'on se réfère à la définition stricte qui est "l'art de découvrir ce qui est inconnu", dans ce cas le propos peut être nuancé, lorsqu'il ne touche pas à la sphère temporelle. En effet le tarot, l'oracle, le yi jing, et bien d'autres nous aident à comprendre une situation qui nous parait compliquée et pour laquelle nous ne trouvons pas d'issue; ils nous aident à trouver des points de réflexions, un autre point de vue qui nous permettent ensuite de démêler et débloquer certaines circonstances. Ils sont la voix de la sagesse, et nous aident aussi à accepter les faits avec plus de sérénité. Ils nous aident à mûrir, à lâcher prise, à comprendre qu'une situation n'est jamais à sens unique. Dans ce sens on peut parler alors de "découvrir ce qui est inconnu". Ce peut être notre propre force, nos réserves personnelles que l'on croyait épuisées, cet autre point de vue qui nous faisait défaut etc.

Se pose ensuite la question du parti pris personnel sur le destin ou la vie en général. Si l'on pense que notre vie est déjà toute tracée et que nos prétendus choix ne sont que des illusions alors dans ce cas on peut certainement d'une manière ou d'une autre connaitre le futur. Si en revanche on croit qu'il y a une infinité de possibilités et que se sont nos choix qui déterminent la route que nous empruntons alors le futur n'est pas prédicable.


Dans le même esprit on peut tout simplement se poser la question de savoir si on prédit vraiment quelque chose ou si l'on a à un instant T accès à des informations qui ne nous étaient pas destinées auparavant ou que nous n'aurions pas comprises en dehors de cet instant précis. Sommes nous connectés à un savoir universel qui se balade au dessus de nos têtes, ou qui séjourne en nous ?
Pour ma part je vois plutôt les choses ainsi. Nous sommes tous, sans exception, capables d'entrer en connexion avec "quelque chose" qui, au moment et à l'endroit qui sont propices, nous aide. Ce peut-être des flashs, une intuition très forte, le sentiment d'une clarté considérablement accrue etc. Mais pour se faire je pense qu'il faut être dans un état mental particulier, pas obligatoirement un état tranquille d'ailleurs ce peut être autant un état de grand stress, d'angoisse, de peur viscérale, qu'un état de très profonde relaxation, d'ouverture particulière etc.


Les outils de divination ne sont justement que des outils, j'ai l'impression parfois que ce fait est écarté. On ne peut en aucun cas se reposer seulement sur ce qu'ils nous disent, on ne peut pas prendre seulement en compte leur message. Il y a tout un travail personnel à faire par la suite, on peut voir ces outils comme des panneaux indicateurs mais il appartient à nous seul de prendre le chemin qui nous convient. Comme pour n'importe quelle autre pratique spirituelle c'est nous-même qui décidons, suivre aveuglément son pendule ou son tarot sous prétexte qu'il a dit est bien trop dangereux en plus d'être totalement immature.




Quelques outils que j'utilise :

- le pendule : je l'ai laissé définitivement tomber pour ce qui est de son utilisation divinatoire, surtout pour des questions personnelles. L'influence me semble bien trop forte, je ne sais jamais si la réponse est donnée par rapport à mes propres attentes ou pas. Je l'utilise principalement pour des recherches d'objets perdus et pour des mesures, bref tout ce que je ne peux pas savoir à l'avance.

- tarots et oracles : je les utilise parcimonieusement, seulement lorsque le besoin se fait sentir, quand j'ai besoin d'un point de vue autre, de messages qui pourraient m'aider à y voir plus clair. En moyenne je dois faire un tirage tous les 2/3 mois je pense, parfois 4/5. J'utilise tous mes jeux d'un seul coup ou bien j'en choisi seulement quelques uns si la situation est très particulière.

- yi jing : outil très puissant que j'utilise encore moins souvent que ceux cités ci-dessus. Je fais appel à lui seulement lorsque je me sens totalement acculée, que je me sens totalement perdue ou que j'ai énormément de mal à prendre du recul, à lâcher prise, à retrouver un état mental "normal" (trop dans la peur et l'angoisse par exemple ce qui m'empêche de rester lucide et de me poser pour reprendre mon souffle). A ce jour je ne l'ai utilisé que 2 fois.

- les rêves :  probablement mon outil préféré. C'est un travail très long à mettre en place, qui ne s'apprend absolument pas dans des dictionnaires. Aucune méthode de déchiffrage clef en main ne peut être donnée, il faut la trouver soi-même. Je ne fais pas de rêve lucide (mais j'aimerais bien) et je ne "marche" pas dans les rêves des autres, c'est un espace bien trop sacré que je ne me permettrais pas de violer.
Je ne trouve jamais de réponses concrètes, seulement des directions, des chemins qui me sont montrés et que j'ai le choix de prendre ou pas, un peu comme les oracles. Il y aurait bien trop à dire là dessus, peut-être lors d'un prochain article ..

J'aimerai au fil du temps développer d'autres outils de guidance, plus axés sur la conscience pure qu'à travers des outils "tangibles". Un long travail qui entre en résonance avec mes exercices de méditation, de visualisation, de rêves, et de connexion.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire