L'histoire de la brioche


C'est l'histoire d'une recette pour pains viennois, trouvée ici, qui donne une brioche. La plus délicieuse et savoureuse que j'ai jamais goûté et je suis particulièrement fière maintenant de pouvoir dire "c'est moi qui l'ai fait !". J'en ai essayé des recettes de brioche, certaines assez simples d'autres un peu plus compliquées, mais aucune n'égale celle-ci parce qu'elle est tout simplement inratable.

Je mets le tout dans la MAP juste pour le pétrissage (je n'utilise jamais la machine pour cuire, simplement pour pétrir) puis ensuite hop au four. Cette fois-ci la demoiselle a allègrement débordé, je n'avais qu'un petit moule mais franchement ça donne encore plus envie non ?

J'aimerai essayer une version fourrée aux figues séchées, la prochaine fois je me lance et je vous en dit des nouvelles. En attendant, plus question d'en acheter du commerce ! Le matin, légèrement grillée ou non (mais franchement l'odeur de brioche grillée le matin qui peut résister ?), toute simple comme ça sans confiture, avec une petite salade de fruits et un yaourt au soja.
Le paradis ...


2 commentaires:

  1. ah, je découvre ce qu'est une MAP !!! Et bien je crois que je vais me laisser tenter... çà donne vraiment envie, et çà a l'air si simple !
    Je te tiens au courant !!!
    (au fait pour les yaourts, aurais tu des recettes miracles aussi, parce que j'arrive pas à enlever l'acidité des miens....)

    RépondreSupprimer
  2. Oui ce n'est vraiment pas compliqué tu verras. Cette map on me l'a refilée, je ne sais pas si j'en aurais acheté une juste pour le pétrissage mais on peut faire aussi de la confiture avec par ex ...
    Pour les yaourts j'ai pas encore commencé, mais dès que je rentre je m'y mets !

    RépondreSupprimer