Quelques conseils pour les débutants en ésotérisme/spiritualité

Dans la grande marée que représente le néo-paganisme sur la toile parfois s'y retrouver n'est pas évident. Que l'on navigue sur des sites, des forums, des blogs, souvent - et de plus en plus - on est amené à trouver des renseignements et des informations qui sont contradictoires et erronées. Fréquemment il s'agit d'un mauvais copier/coller, d'un assemblage disparate d'éléments qui mis ensemble ne forment plus aucune cohérence et servent plutôt la pensée d'une personne au lieu de refléter une vérité historique par exemple.

Ainsi lorsque l'on débute, on peut se sentir à juste titre complètement noyé dans cette masse informative, on accumule à droite et à gauche pour au final parfois se demander ce que l'on va bien pouvoir en faire, comment s'organiser, si l'on a vraiment besoin de tout ça etc.

Si j'en parle c'est que je suis bien sûr passée par là. Pendant de nombreuses années je me suis posée tout un tas de questions, pratiques ou non et, petit à petit, j'ai réussi à dégager le plus gros pour ne me focaliser que sur l'essentiel.
Maintenant avec le recul sur mes débuts, je peux offrir quelques conseils qui me semblent pertinents et qui pourront je l'espère vous éclairer, vous donner des idées et/ou idéalement vous faire progresser.





Prenez votre temps :

En spiritualité s'il y a bien une chose qu'il ne faut pas faire c'est se précipiter. Même si l'on pense avoir trouvé sa voie, il y a tant de choses à découvrir que l'on est  jamais au bout de nos surprises.
Personne ne peut vous forcer, vous donner des délais, c'est vous qui gérez tout cela, vous pouvez donc largement prendre le temps. S'il est souvent vrai que dans la vie la précipitation n'est pas la meilleure solution, en spiritualité c'est un leitmotiv.  Même si vos démarches prennent 3, 6 mois, 1 an ou plusieurs. Votre temps ne sera jamais perdu, vous serez toujours entrain d'apprendre quelque chose, il n'y a pas d'information inutile. Soyez patient et si vous ne l'êtes pas, c'est le moment d'apprendre à cultiver cette vertu !





Écoutez vous avant tout et restez vous-même :

Ce qu'il y a de formidable en spiritualité c'est que cela touche énormément de monde et plus on partage, plus on a envie de partager encore ! Seulement parfois on a tendance à trop écouter les autres, soit parce qu'ils ont l'air d'en savoir plus ou qu'ils ont l'air plus expérimentés, ou parce qu'ils nous intimident. Pourtant rien ne vaut sa propre intuition, sa propre "petite voix". Ayez assez de recul pour vous détacher des dires des autres, gardez-les près de vous si vous les jugez utiles et pertinents, mais ne vous calquez pas systématiquement dessus. Il est très important de cultiver sa propre personnalité et ses propres aspirations/croyances/idées.

Vous aurez tendance à vous lancer dans des choses qui sont facilement accessibles et que tout le monde aura déjà fait. Le piège en spiritualité - si on peut dire ça comme ça - c'est que les choses les plus "simples" sont toujours mises en avant à outrance, ainsi que ce qui est populaire et qui demande peut d'effort personnel (au niveau de la réflexion). On peut le voir avec le phénomène de la wicca éclectique, parfois on a plus l'impression que c'est devenu un business florissant qu'une réelle spiritualité, c'est un fourre-tout joyeux et gentil mais il y a peu de personnes qui se l'approprient vraiment pour en faire quelque chose de très personnel. Très souvent lorsque les gens débutent ils disent "je suis attiré par la wicca" ou "je commence par la wicca", parce que c'est quelque chose qui revient tout le temps, tant dans les bouquins (il suffit de voir quel genre de livres sont mis en avant dans les librairies qu'elles soient spécialisées ou pas, vous avez au moins la moitié des ouvrages qui traitent de la wicca) que sur le net, c'est une spiritualité très populaire parce qu'elle est très globale et qu'elle n'a pas vraiment de structure, du coup on peut y mélanger tout ce qu'on veut, en gardant la petite base prédéfinie.

C'est un peu aussi comme l'histoire des rituels. Souvent les débutants pensent qu'il faut absolument ritualiser pour avoir une certaine légitimité (auprès de qui ?) et qu'il faut en gros y passer. Mais personne ne vous y oblige, personne ne vous jugera (en tout cas ne devrait pas) parce que vous ne faites pas de rituel. C'est avant tout à vous de voir ce qui vous convient ou pas. Ce n'est pas parce que vous avez l'impression que tout le monde en fait un moment ou un autre que vous devez en faire aussi. Pour ma petite expérience, j'ai fait une seule fois un rituel "dans les règles" (ouverture du cercle etc) et je ne me suis jamais sentie aussi dépersonnalisée. Absolument rien ne me correspondait, j'avais l'impression d'être étriquée et rien ne me paraissait spontané. Je n'en ai plus jamais refait, en revanche j'ai trouvé quelles sortes de rituels me correspondaient au fil du temps (sans forcément les chercher d'ailleurs) car il n'y a pas que le sacro-saint cercle comme rituel. Tout peut être vécu comme un rituel : une marche méditative, une cueillette sacrée, une chanson composée, des offrandes, une création etc .. absolument tout.
Cela vaut également pour l'autel et le "grimoire". Si cela ne vous dit rien, n'en faites pas sous prétexte que tout le monde en a un.

Arriver à dégager ces choses peut prendre du temps, mais au moins on se sent en parfaite harmonie avec ce que l'on fait, et l'on ne se demande pas toute les 5 mn si ce que l'on fait est "correct" si on a placé la bougie au bon endroit avec la bonne couleur. Ce n'est pas une leçon que vous recrachez consciencieusement, c'est votre spiritualité, quelque chose qui est profondément intime et qui n'a pas besoin de calques ni de moules.





Documentez vous, encore et encore :

Grâce à internet nous disposons maintenant d'une base de donnée vraiment conséquente en ce qui concerne la spiritualité. On peut se documenter tant sur des sites que sur des blogs ou forums, certains e-book très intéressants circulent. Seulement, comme j'ai pu le remarquer assez rapidement, ce sont quasi les mêmes informations qui tournent en boucle. Au bout d'un moment on a l'impression de faire du sur place, à juste titre. Surtout ne vous limitez pas à internet, se serait une grave erreur. Et, surtout, ne vous limitez pas à la spiritualité. Il y a tant de sujets qui tournent autour : anthropologie, archéologie, ethnobotanique, médecine etc. Vous comprendrez bien vite que tout s'entrecroise et s'interpénètre. Tout est relié d'une certaine manière.
Rester curieux est votre meilleur atout, votre plus grand allié pour aller en profondeur dans votre spiritualité. Même lorsque vous pensez avoir trouvé votre voie, ne négligez pas les autres - pas toute évidemment mais celles qui se rapprochent  - elles vous apporteront tout autant et peut-être, sans doute, y reviendrez vous à un moment donné.



Cultivez votre esprit critique :

C'est une chose absolument essentielle. Ne croyez pas tout ce que vous lisez, ni ce que vous entendez, ni ce que l'on vous dit. Nous sommes tous dotés d'un sens critique, ce n'est pas pour rien, et en spiritualité c'est un outil qu'il ne faut jamais mettre en veille. Ce n'est pas parce qu'un auteur super reconnu dans le milieu dit quelque chose que vous devez absolument le croire sur parole, de même que votre meilleure amie ou un de vos proches. Vous avez le droit d'être circonspect et de ne pas tout prendre au pied de la lettre. Pensez que ce qui est "vrai" pour une personne ne l'est pas du tout forcément pour vous. Chacun a sa propre vision de la vie, il n'y en a pas une seule qui soit la bonne ou la plus juste, nous voyons tous une facette de ce qui se présente à nous et cela ne veut pas dire qu'elle est fausse si elle ne correspond pas à celle du voisin.
Souvent les désaccords sont d'ailleurs bien plus pertinents et utiles pour avancer dans ses propres réflexions, du moins lorsque l'on a la chance de parler avec des gens qui ne se braquent pas.
Ne vous posez pas en victime "ha mais oui mais c'est lui qui l'a dit donc forcément c'était vrai". Non, vous avez un cerveau, servez vous en. Prenez du recul chaque fois que c'est nécessaire, laissez reposer une idée si vous n'arrivez pas à vous faire votre propre opinion, vous pourrez toujours y revenir plus tard.

Avoir vos propres idées, vos propres théories, vos propres expériences c'est ce qui fait toute votre richesse, quel ennui si nous nous ressemblions tous !



••••••


Voilà les principaux points qui me semblent vraiment les plus importants. Peut-être qu'avec le temps j'en rajouterais un ou deux, mais ceux-ci me paraissent être les plus indispensables si je devais les dire à quelqu'un. Pensez également que le monde de la spiritualité c'est un peu un miroir déformant : ceux qui se mettent le plus en avant ne sont pas forcément les plus honnêtes, d'une part, et les plus intéressants à même de vous apporter des choses bénéfiques et utiles d'autre part. On repère assez rapidement ce genre de personnage au fil du temps, (c'est une simple constatation que beaucoup font qui n'est pas dite pour médire mais pour informer), et bien souvent si on alimente pas leur égo ils se lassent vite et vous ne les voyez plus ou n'en entendez plus parler.

Tout le reste (organisation, écriture etc) me parait très secondaire et de toute manière vous changerez probablement souvent d'avis au fil du temps.

J'espère vous avoir éclairé un peu si jamais vous vous posiez quelques questions ou que vous vous faisiez quelques réflexions. N'hésitez pas à commenter cet article si vous en ressentez le besoin !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire