Prendre soin de soi naturellement

Je n'ai jamais été une très grande adepte des cosmétiques, j'entends par là que je ne claque pas 50 balles chaque mois pour remplir une trousse de maquillage déjà pleine à craquer. Je ne cumule pas les produits, sauf les fards à paupières. Depuis le début de l'année je me suis lancée dans une tâche ardue au niveau de ma peau. Je parcours régulièrement des blogs beauté et énormément parlent de la sacro sainte "peau parfaite". Apparemment de ce que j'en ai compris pour la majorité des femmes, une peau parfaite est une peau absolument lisse, sans défauts, lumineuse. Une peau photoshopée en quelque sorte aussi lisse que les jambes d'une barbie et aussi peu naturelle. Pour ma part une peau parfaite est une peau qui respire la santé, qui réagit et qui n'est pas figée (donc oui c'est normal les petites rougeurs aux joues en hiver et en plus c'est mignon) qui est lumineuse certes mais que je n'essaierais pas de couvrir d'une certaine manière pour paraitre 10 ans de moins. Je trouve que les femmes qui ont une peau saine sont magnifiques, elles ne cachent pas leurs ridules ni leurs rides, elles acceptent pleinement le passage du temps sur elles et cela les rend mille fois plus belles.
Ma peau n'a jamais été particulièrement le parcours du combattant, je n'avais jamais eu d'acné sévère, de couperose, ce genre de chose. Depuis le lutin elle a changé et est devenue plus sèche sans me tirailler et me picoter pour autant, je m'estime donc chanceuse de ce côté là. En revanche, puisque j'ai une peau de nordique, elle réagit très vite au froid et autant aux manifestations extérieures qu'intérieures. Cette année j'ai laissé tombé la course à la peau parfaite en essayant plutôt de la comprendre en premier lieu et de trouver ce qui lui correspond le mieux en matière de soin et pas en matière de maquillage. Je fais donc attention aux blogs et sites qui parlent avant tout de soin naturels, bio et faits-maison.
Dernièrement je suis tombée sur un article en anglais (je n'ai malheureusement pas gardé la page mais si vous faites une recherche rapide vous en trouverez plein) qui parlait du nettoyage du visage avec du miel. Le principe est donc de se démaquiller puis ensuite d'appliquer un peu de miel en massant la peau et si on a le temps de le laisser quelques minutes. Il est préférable de l'appliquer sur le visage préalablement mouillé avec un peu d'eau tiède ou pourquoi pas un brumisateur, vous utilisez ainsi moins de miel car il fond avec l'eau et vous pouvez bien le répartir uniformément sans que cela ne colle partout.
L'avantage avec le miel c'est que c'est une mine de minéraux mais surtout d'actions bienfaisantes. On ne vante plus les vertus du miel tant pour l'intérieur de l'organisme que pour l'extérieur. De fait j'ai trouvé ça assez logique qu'il puisse être bon pour la peau du visage et je me suis lancée dans l'aventure. Je vous ferais un compte rendu d'ici deux semaines. Mais si effectivement j'ai autant de bons résultats que j'ai pu en lire pour certaines je pense adopter définitivement cette méthode de soin.

Pour le reste j'ai encore quelques petites choses à voir et à ajuster :

- j'aimerai me créer des eaux florales moi-même en guise d'eau à passer avec un coton pour éliminer le calcaire de l'eau juste après le rinçage du miel et avant la pose de ma crème. Je ne sais pas trop si elles sont faites pour ça je dois donc encore me documenter un peu.
- j'aimerai arriver à garder ce rythme de soin (le miel n'étant fait qu'une fois, le soir de préférence) et ne pas le faire que lorsque j'y pense ou que je n'ai pas trop la flemme. 
- je suis toujours à la recherche d'une crème qui me satisfasse : composition, efficacité, texture. J'en ai essayé des naturelles, des bio, des pas naturelles et je n'ai toujours pas trouvé mon bonheur mais je me dirige maintenant exclusivement vers les premières citées.




Un autre point indispensable pour une peau saine : la nourriture. Ce que l'on mange affecte forcément notre peau. J'ai pu le constater et en faire de désagréables expériences bien des fois pour en être convaincue. Cela entre en résonance avec le concept du slow food que nous commençons à suivre (un article sera mis en ligne juste après). Donc chercher à avoir une peau saine à travers ce qu'on lui étale dessus, oui, mais si l'on ne le couple pas avec l'alimentation cela ne sert strictement à rien. 
En gros, car j'y reviendrais plus en détails dans un autre article, voici les aliments que j'ai commencé à moins consommer et ceux que j'ai réintroduit ou introduit :




• Ceux que je consomme moins :

- fromages et produits laitiers : même si pour l'instant ça me coûte un bras car je suis complètement accro aux fromages mais c'est une leçon en quelque sorte, se satisfaire d'un peu et de bonne qualité). Je compte d'ailleurs au fil du temps faire mes propres fromages frais et mes yaourt à base de lait végétaux. Nous essayons de bannir le lait de vache car mon compagnon ne le supporte plus et je suis pour ma part convaincue depuis quelques années des bienfaits des laits végétaux. 
- le sucre en général :  j'ai fait des recherches de ce côté-ci car le sucre est un véritable fléau on en trouve partout même dans des produits où il n'est pas du tout sensé se trouver. Cela doit faire une bonne dizaine d'années que je ne consomme plus de sucre blanc mais du sucre roux et dernièrement j'ai trouvé encore mieux, le sirop d'érable. J'en pensais tout le contraire, je croyais que se serait pire mais en fait le sirop d'érable n'est composé que de sucre de fruits : du fructose et aucun saccharose (le sucre raffiné). De plus il contient du coup tous les éléments nutritifs et les minéraux des fruits et de leur eau avec lesquels il a été fait. On trouve également le sirop de maïs et le sirop de betterave, ce dernier est très fort et pas toujours très net donc je n'en utilise vraiment pas beaucoup. Le sirop de maïs je n'en ai pas encore trouvé il faudrait sans doute que j'aille dans une grande ville. J'ai donc jeté mon dévolu sur le sirop d'érable, j'en ferais un retour cet hiver je pense pour vous dire tout ce que j'en pense, du bien comme du mal si il y a.
- le chocolat : au pays du chocolat, ça fait mal. Mais c'est vraiment nécessaire, justement en étant si accessible et si varié c'est encore plus difficile mais on se rend compte à quel point on en achète automatiquement sans plus se demander si on en a envie vraiment (et pas besoin, notre corps n'aura jamais besoin de chocolat, c'est une nourriture réconfortante avant tout liée à l'émotionnel et non pas au corporel).
- les œufs : j'ai commencé à avoir un dégoût progressif des œufs. Je ne sais pas pourquoi ça m'a pris comme ça, j'ai commencé à en mettre moins dans les pâtisseries et autres préparations et je n'en consomme quasiment plus au plat, en omelette, des choses comme ça. Déjà dans les pâtisseries je trouve que dans les recettes il y en a toujours trois fois trop et lorsque ce sont des recettes crues c'est encore pire. J'ai donc cherché tous les substitues sains possibles pour remplacer les œufs ou faire moitié, moitié quand c'est nécessaire. J'en ferais un article prochainement aussi. Mais ma lubie d'avoir des poules pour avoir des œufs frais est toujours d'actualité, si nous en consommons encore un peu autant que se soit le top du top.
- la viande :  catastrophe lorsque je suis arrivée ici, j'en suis tombée malade tellement j'en ai abusé un temps. Je découvrais de nouveaux produits et je ne réfléchissais pas à ce que j'ingurgitais. Mais ma peau la pauvre et mon organisme en ont fait les frais. Par la suite je me suis documentée et notre apport en viande rouge a diminué de 3/4. Nous favorisons la viande blanche en premier lieu et parfois quand on a envie d'une bonne tranche de rouge on se permet de prendre de la très bonne qualité et surtout de la région ou du pays, et quelle différence ! On l'apprécie d'autant plus et au niveau du gout on s'y retrouve totalement.



• Ceux que j'ai réintroduit ou introduit :

- les crèmes et laits végétaux :  on en a pas encore racheté mais je suis particulièrement fan de la crème de riz en remplacement de la crème fraiche épaisse ou liquide, c'est vraiment très bon, beaucoup plus digeste et léger. J'aime également la crème de soja mais niveau goût il faut savoir l'adapter suivant ce que l'on prépare car elle a un léger goût acide (cela bien sûr n'engage que moi et mes papilles). Je suis une mordue des laits végétaux, soja, amande, riz, ils sont incroyablement bons, se digèrent comme qui rigole et on peut les adapter à tout. Le seul bémol c'est leur prix comparé à du lait de vache et je dois toujours me retenir de ne pas les boire trop vite, mais personnellement je préfère largement payer un peu plus mais faire du bien à mon corps que le contraire.
- les graines, fruits secs et oléagineux : nous en sommes devenus accro et c'est si bon pour la santé ! Ça égaye tout de suite une salade ou un porridge le matin. Des pruneaux et figues au four avec un poulet c'est à se damner ! Au départ fruits secs rimaient pour moi avec randonnées. Je n'en mangeais pratiquement que dans ces moments mais depuis que je les ai introduit dans la nourriture quasi quotidienne j'ai pu me rendre compte de leurs bienfaits surtout au niveau de mon estomac qui reste et restera malheureusement toujours fragile et capricieux. Quand aux noisettes, amandes, noix etc je ne pourrais absolument plus m'en passer.
- les céréales et les différents pains : le petit-dèj du matin comme pour beaucoup de personnes ce fut un calvaire pendant longtemps, surtout quand j'étais ado alors que c'est là que j'en avais le plus besoin je l'expédiais en 1 mn. Maintenant je ne peux plus m'en passer et c'est devenu un rituel que j'adore effectuer chaque jour. J'ai pris soin de me renseigner sur les céréales, leurs associations et surtout j'ai cherché des recettes, des astuces des idées de petits-déjeuner sains et équilibrés qui ne contiennent quasi pas de sucre sauf celui des fruits et du miel quand j'en mets. Nous n'achetons pas de céréales toutes prêtes (les grosses boites quoi) mais des éléments séparément, flocons d'avoines etc. On se fait nos propres mélanges, c'est tout simple ! J'y reviendrais également dans un autre article.
Pour les pains, plus de pain blanc seulement des complets et aux graines. Je fais mon propre pain de mie et je suis toujours à la recherche de recettes que j'arriverais à faire avec ma saleté de four pour les pains mais je suis sur le bon chemin. En ce qui concerne les farines aussi je me renseigne pour le moment mais la farine de châtaigne par exemple est prévue dans les nouveautés.
- Le jus de pamplemousse : c'est tout bête mais j'en ai lu tellement du bien que je me suis dis pourquoi pas tester. Et il est vrai que c'est un excellent substitue au jus d'orange le matin. C'est bien simple je n'en bois quasiment plus pour ce dernier, j'ai décidé de le réserver pour la période froide où c'est la saison des agrumes pour le presser nous-même. L'extrait de pépin de pamplemousse est également un must dans sa petite pharmacie, j'ai pu le tester et il aide vraiment très efficacement. Quelques détails sur cette page et sur celle-ci .


Pour l'instant se sera tout, c'est déjà bien, j'ai en préparation donc pour la prochaine fois pas mal d'articles ! 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire